Adossé à notre bureau d’étude conception, le concept ANOSTE Bois repose sur une expertise globale et une vraie exigence qualité dans la conception et la maîtrise d’oeuvre des projets

Une offre de construction sur-mesure, complète, solide et efficace que nous avons mis en place en sélectionnant soigneusement des artisans locaux, qualifiées et partageant notre engagement dans l’éco-construction et notre souci du détail. Tous ces artisans partenaires sont signataires de notre charte qualité

 

DES MAISONS BIOCLIMATIQUES

Labellisée Éco-artisan, l’entreprise ANOSTE Bois se distingue sur le marché régional (Landes et Pays Basque principalement) par son expertise dans la réalisation d’espaces à vivre bioclimatiques économes en énergie, labellisés BBC, BEPOS et maison passives. .Diagnostic de performance ÈnergÈtique #2

Pour toutes nos réalisations, nous proposons une conception bioclimatique du projet mettant à profit les caractéristiques de l’environnement du site (climat, végétation, topographie, géologie des sols) afin de réduire au minimum les besoins énergétiques de l’habitat et d’optimiser votre confort de vie (hygrothermie, acoustique, lumière naturelle).

Cette plus-value est optimisée par une étude approfondie de notre maîtrise d’oeuvre de tous les paramètres de votre projet via notre partenaire BÂTI Energies, bureau d’étude thermique spécialisé (phase obligatoire pour tout dépôt de permis de construire).

 

LE RESPECT DE LA TRADITION

Pierre-Alain CAMIADE et son équipe accordent tout le mérite aux méthodes traditionnelles. « Le bioclimatisme, ce n’est pas autre chose que de retrouver l’esprit des anciens, de penser la maison dans son environnement, son orientation par rapport au soleil et tenir compte également des habitudes et du mode de vie des occupants. » La plupart des réalisations ANOSTE Bois ont, par exemple, pour particularité d’avoir de grandes avancées de toit qui protègent l’intérieur du soleil. « C’est la continuité des anciens artisans qui avaient déjà la préoccupation de s’isoler et d’économiser les calories. De même, nous cassons les arêtes des chevrons et des poutres pour trois raisons : privilégier l’esthétisme même dans les détails, limiter les risques de feu et lutter contre le pourrissement. »